yakuza 3

Yakuza 3 import

Bookmark and Share Partager cet article

Sorti uniquement en Asie le 26 février 2009, ce titre de SEGA était très attendu au pays du soleil levant. Il s’agit d’un jeu d’action-aventure, mélange de GTA et de Shenmue 2 dans la ville de Tokyo, qui fait la part belle à l’action et au combat. Yakuza 2 a mis deux ans à arriver en Europe par rapport à sa sortie japonaise, c’est très long, et comme pour ce nouveau volet prometteur aucune date n’était annoncée pour les USA ou l’Europe, votre humble et fidèle serviteur a craqué et a décidé de tester la version originale en import.

Vous êtes Kiryu Kazuma, un héros viril peu souriant mais au grand c½ur qui s’est retiré sur l’île d’Okinawa pour s’occuper d’un orphelinat, et fuir ses mauvaises fréquentations de l’époque. Et oui, vous n’êtes pas sans savoir qu’un yakuza n’est autre qu’un mafieux local, et l’ami Kiryu a quitté ce milieu après avoir fait 10 ans de prison pour un meurtre qu’il n’avait pas commis. Mais un projet de destruction de l’orphelinat vient déranger sa quiétude et l’obliger à reprendre du service.
La première question est la suivante : la barrière de la langue va t-elle gêner la progression dans le jeu ? La réponse est non ! Ouf ! Certes les différents rebondissements de l’intrigue nous échappent, mais l’essentiel est de ne pas rester bloqué même si ce sera quand même un peu chaud parfois, notamment sur un ou deux passages. Au niveau de la ville des points rouges sur la carte vous guideront, et le menu pour ouvrir la carte ou accéder à vos objets, entre autres, est facilement repérable dans votre inventaire.

yakuza 3

Graphiquement c’est plutôt pas mal, ce n’est pas la plus beau jeu de la play3 mais c’est très correct. Les persos sont bien travaillés et réalistes surtout au niveau des visages, et la partie de la ville de Tokyo (Kabukicho, un quartier chaud) dans laquelle vous évoluerez n'est pas très grande mais elle est colorée, et regorge de détails en tout genre, comme les petites épiceries japonaises qui ressemblent à un arc-en-ciel avec ces emballages de nourriture de couleur claire! SEGA s’est carrément associé à plusieurs franchises. Tokyo présente également un très grand nombre d’activités : bowling, billard, golf, fléchettes, majong, pêche, karaoké, casino et beaucoup d’autres sans oublier la fameuse salle de jeu d’arcade SEGA. Bref, quand vous aurez envie de faire un break entre deux combats pour vous divertir, vous n’aurez que l’embarras du choix. De plus les jeux sont graphiquement de très bonne facture, pour un jeu dans le jeu le golf est carrément bien fait ! C’est la même chose au niveau sonore, les dialogues en japonais autour de vous, les petits bruits de la ville, donne une ambiance plaisante et différente, on est rapidement immergé dans cet environnement et on a du mal à le quitter ! Niveau jouabilité, on ne peut pas en dire autant malheureusement, Kiryu a fier allure dans son costume gris avec son balancement de bras et la tête haute mais il est un raide comme un piquet.

yakuza 3

Tout au long de l’aventure vous devrez résoudre des petites énigmes et surtout vous battre, avec des petits voyous croisés en ville pour gagner de l’argent et des personnages plus importants et plus coriaces pour tenter de protéger l’orphelinat! C’est là que le jeu prend une forme plus nerveuse, et le moins que l’on puisse dire est que Kiryu maîtrise les arts martiaux. Il est très rapide et possède une bonne gamme de coups que ce soit au poing, au pied, ou à la tête. Vous avez des QTE* en plein combat lorsque vous jauge spéciale est suffisamment remplie, et chaque objet ramassé pour vous battre donne lieu à un coup spécial spécifique ! C’est très spectaculaire et cela évite une forme de monotonie, d’autant que vous les apprenez au fur et à mesure de la progression dans le jeu. Vous disposez d’éléments du décor comme un vélo ou un drapeau par exemple, mais aussi d’armes comme le nunchaku, les poignées électriques, les sabres et les revolvers entre autre même si l’essentiel se fait sans armes à feu ; respect de l’adversaire oblige, pas de cadavres partout comme dans GTA, ici les perdants vous témoignent du respect et vous donnent objet ou argent après avoir reçu leur correction. Par contre ils saignent quand on les cogne, un peu de réalisme ne fait jamais de mal ! Vous pourrez apprendre de nouvelles techniques en observant certaines scènes dans la ville et en les enregistrant avec votre téléphone portable : original ! Petite précision qui a son importance : vous n’êtes pas totalement libre de taper tout ce qui bouge dans la ville comme dans GTA et c’est dommage, ici les combats se déclenchent seulement lorsque vous croisez un ennemi.

yakuza 3 sur play 3

L’histoire principale est correcte niveau longueur même si on aurait pu espérer mieux pour ce genre de jeu. Mais les très nombreuses missions annexes et la multitude de jeux disponibles vont considérablement augmenter sa durée de vie, en plus de la barrière de la langue qui va vous obliger à faire quelques tours « gratuits » dans la ville ! Que ce soit rattraper quelqu’un sur une course poursuite, retrouver un enfant égaré ou aider un passant à draguer la fille dont il rêve, Yakuza 3 regorge de petites histoires à résoudre dans toute la ville. De plus en terminant le jeu deux nouveaux modes s’ouvriront à vous, pour recommencer le jeu en gardant vos acquis ou pour finir les missions annexes dans un mode libre. On retrouve aussi la touche nippone tout au long du jeu, avec la pêche, le chat qui parle et vous apprend des techniques, et quelques scènes bien marrantes et déjantés pour nous européens que je ne vous narrerai pas des fois que vous décidiez d’y jouer. Pour ceux qui connaissent Yakuza 2 vous retrouverez l’espèce de parc squatté dans lequel on évoluait mais qui maintenant est devenu un chantier de construction. Les fameux bars à hôtesses (euphémisme pour putes) sont toujours présents mais cette fois vous pourrez également avoir votre propre gagneuse professionnelle que vous pourrez apprêter à votre guise, le but étant d’attirer le client. Même si ce n’est pas le plus intéressant dans Yakuza 3, il faut reconnaître que c’est assez bien fait et assez complet puisque vous pourrez l’habiller, la coiffer, la maquiller, la parer de bijoux, de faux ongles et j’en passe. C’est un bon moyen de gagner des yens en plus.

Sans être le jeu de l'année, Yakuza 3 laisse une très belle impression : un cadre de jeu différent de par la langue et la différence de culture à travers un quartier de Tokyo très détaillé, une ambiance prenante, des combats partout remplis de QTE bien nerveux et spectaculaires, des petites missions très nombreuses et variées avec une touche décalée, des mini-jeux en quantité et particulièrement bien faits, bref c’est une déception lorsque l’on voit arriver le générique de fin. Le point noir c’est la parlotte, par moment cela dure presque 10 minutes en blabla, c’est abusé et encore plus pénible lorsque l’on ne comprend rien à l’histoire bien évidemment. Mais même avec ce défaut et même sans atteindre le très haut niveau d’un Shenmue 2 avec sa spiritualité, son ambiance et sa poésie, Yakuza 3 fait partie des meilleures titres de ces derniers mois, il serait imbécile de ne pas le sortir dans le reste du monde, et sa grande qualité justifie largement de le jouer, même en japonais, si vous ne voulez pas attendre.

QTE: Quick Time Event, il s'agit d'une séquence interactive pendant une cinématique où le joueur doit appuyer sur un ou des boutons comme indiqué à l'écran; le plus souvent c'est pour esquiver une attaque, donner un coup ou fuir.



Par Maitreced

Donnez une note au jeu :

4.1/5 (24 votes)

saison 19 - 17/04/2009 | 11:39:08

Excellent test, mais on attend d'avoir confirmation pour la date de sortie. P.S. : Merci pour l'info sur les QTE, cela permet de bien assimiler le vocabulaire.

saison 19 - 17/04/2009 | 11:37:28

Serait-il possible de mettre une note sur 20 (approximative et précisée comme telle) à la fin de tes tests?


Blog Diltoo
ligue 1 2008
Résultats Ligue 1